Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Approche ostéopathique maximaliste et minimaliste

Il existe autant d’approches ostéopathiques qu’il existe d’ostéopathes.

Nous évoquions dans un article précédent les différentes approches en terme d’approche structurelle, viscérale, fasciale et crânienne. Ici nous parlerons plus des approches maximalistes et minimalistes qui sont plus la méthodologie de diagnostic et de traitement.

L’approche maximaliste c’est une approche ostéopathique qui va traiter la globalité du corps pour avoir une efficacité sur une partie. Car en améliorant la mobilité globale du corps on lui permet de pouvoir recompenser avec une plus grande facilité.

L’approche minimaliste c’est le contraire, le diagnostic ostéopathique va être très précis et le traitement visera à traiter “LA lésion primaire” et laisser le corps recompenser. Si on relâche cette lésion primaire qui est source de multiples lésions secondaires, alors ces dernières vont décompenser.

L’approche minimaliste a une étiquette d'”ostéopathie royale” qui est à la recherche de la lésion primaire alors que l’approche maximaliste celle d’une ostéopathie plus laborieuse.

Bien que cela soit discutable, à titre de clareté nous allons mettre en balance le ratio diagnostic et traitement. Une approche minimaliste contiendra plus de diagnostic et l’approche maximaliste plus de traitement.

Nous considèrerons que le diagnostic médical a été posé au préalable, et que le terme diagnostic sera le diagnostic ostéopathique.

Le TGO ou Traitement Général Ostéopathique (95% traitement, 5% diagnostic):

Mon approche ostéopathique (35% diagnostic, 65% traitement):

Les 3 Unités (60% diagnostic, 40% traitement):

La méthode Gilette (80% diagnostic, 20% traitement):

Le Lien Mécanique (95% de diagnostic et 5% de traitement):

Retour

Conclusion:

Cette hierarchisation est purement subjective et criticable. Faut-il compter le temps passer au diagnostic et au traitement ou la spécificité du diagnostic qui elle tend à trouver La lésion primaire?

Il n’y a pas de méthode miraculeuse, en fonction du patient, de son problème et de la capacité de l’ostéopathe, une méthode offrira plus de résultats qu’une autre.

3 Responses to “Approche ostéopathique maximaliste et minimaliste”

  1. février 8th, 2010 at 5:44

    Le TGO ou Traitement Général Ostéopathique | osteopathie-64 says:

    […] ostéopathe « Approche ostéopathique maximaliste et minimaliste Mon approche ostéopathique […]

  2. novembre 15th, 2011 at 3:05

    Pourquoi trouve-t-on nos clefs avec un pendule ? Peut-on utiliser un pendule en ostéopathie ? | osteopathie-64 says:

    […] On pourrait imaginer que l’utilisation du pendule puisse aider le thérapeute à prendre la meilleur décision possible. Après avoir passer en revu toute la mécanique du corps avec une approche plus conventionnelle et manuelle (orthopédique/anatomique/…). L’ostéopathe aura relevé plusieurs lésions ostéopathiques mais laquelle doit-il traité en premier, aujourd’hui ? Quelle est la lésion primaire à traiter aujourd’hui ? voici une interrogation que se pose de nombreux ostéopathe à tendance minimaliste. […]

  3. décembre 21st, 2013 at 10:29

    fonctionnement du pendule page 2 says:

    […] On pourrait imaginer que l’utilisation du pendule puisse aider le thérapeute à prendre la meilleur décision possible. Après avoir passer en revu toute la mécanique du corps avec une approche plus conventionnelle et manuelle (orthopédique/anatomique/…). L’ostéopathe aura relevé plusieurs lésions ostéopathiques mais laquelle doit-il traité en premier ? Quelle est la lésion primaire à traiter aujourd’hui ? voici une interrogation que se pose de nombreux ostéopathe à tendance minimaliste. […]

Leave a Reply