Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Archive for the ‘Auto-critique de l’ostéopathie’ Category

Ça gagne combien un ostéopathe ?

Quel est le salaire des ostéopathes ?

Le Masseur-kinésithérapeute-Rééducateur (à tout hasard), qui est un professionnel de santé, va pouvoir surfer sur la vague du remboursement de ses séances par la sécurité sociale. Le médecin prescripteur lui envoie des patients pour 5-10-20 séances, garantissant ainsi “rapidement” un développement généreux de sa patientèle. Le taux horaire de remboursement de la sécu n’est pas des plus fantasques mais quelle vache à traire ! Avec peu de nouveaux patients mais qui reviennent fréquemment, le cabinet peut rapidement devenir profitable.

En ostéopathie l’exercice est un peu plus compliqué car le médecin n’a pas le droit d’être prescripteur, et l’ostéo ne doit pas s’autoriser à faire de la pub. À noter que le patient ne reviendra pas si après 2 séances si il n’y a pas d’amélioration car il paye lui-même les séances =>Mieux vaut être compétent…

Quel est le business modèle de l’ostéopathie exclusive ? Étudiant ostéopathe, veux-tu vraiment devenir ostéopathe ?

(suite…)

La culpabilité, la responsabilité et le risque inhérents à la pratique de l’ostéopathie

Toutes les professions requièrent un certain niveau de responsabilité. C’est en appréciant les risques liés à un certain métier que l’on évalue le niveau de responsabilité du professionnel qui l’exerce.

Dans un article précédent nous faisions état des effets secondaires liés aux traitements ostéopathiques. Dans cet article-ci nous étudierons ces effets secondaires du point de vue de l’ostéopathe et le risque qu’il encourt à pratiquer l’ostéopathie et à blesser, voire tuer son patient.

Le but de cet article est avant tout de :

_rappeler au futur étudiant en ostéopathie que cette profession engage une importante dose de responsabilité personnelle qu’il ne faut pas sous-estimer. L’implication de cette responsabilité est souvent ignorée dans le choix d’étudier en ostéopathie alors qu’elle devrait en être l’un des facteurs déterminants. En effet cette responsabilité est suffisamment pesante pour que certains ostéopathes cessent leur activité ou ne prennent aucun plaisir à leur pratique à cause d’elle.
_rappeler à l’ostéopathe comment cette responsabilité façonne de manière importante sa pratique, la faisant irrémédiablement tendre vers une approche plus douce (et pas forcément plus efficace) et pourquoi une pratique légèrement plus directe/forte/ferme/puissante peut augmenter de manière significative le nombre d’effets secondaires issus de nos traitements.
(suite…)

Quand ostéopathie-64 défie James Randi

An english version of this article is available here

James Randi est un “magicien” qui depuis plus de 30 ans se bat contre les pseudo-sciences et phénomène paranormaux. Ne pouvant pas prouver qu’un phénomène paranormal n’existe pas il a décidé d’offrir 1 000 000$ (initialement 10 000$) à toute personne qui arrive à lui prouver un phénomène paranormal.

Pour cela il a créé la “James Randi Educational Fundation“.

Depuis 30 ans de nombreux “médiums”, “voyants”, “télépathes”, “télékinépathes” (…) ont essayé de relever le défi mais pas une seule personne n’a réussi à remporter ce prix !

Voici un intéressant challenge pour Ostéopathie-64

(suite…)

Ostéopathie et manifestation du 8 Mars 2012 à Paris

Pour voir les photos et vidéo de la manifestations du 8 mars cliquez sur le lien

En France, l’ostéopathie est une complexe dysfonction somatique, très proche de l’état pathologique.

Vue le nombre croissant incessant d’ostéopathes en France (+2800 entre janvier 2011 et Janvier 2012 voir ici) portant le nombre d’ostéopathes à plus de 17500 praticiens, un nombre ridicule d’écoles (près de 70 formations reconnues par l’État, voir ici ), des écoles de niveau complètement disparates, certaines reconnues niveau Master (voir ici) sur 5ans avec plus de 4200hrs de formation et d’autres formant en 2660hrs/3ans (voir ici par exemple), des décrets de 2007 mal adaptés tirant l’ostéopathie vers le bas (formation possible en 2660hrs contre 4200 recommandé par l’OMS), certains professionnels de santé faisant rembourser des séances d’ostéopathie par la sécurité sociale… (suite…)

Vers une explication du fonctionnement du pendule

tournesol3ème édition :

Comment” de l’auteur

J’ai récemment entendu parler d’un ostéopathe qui utilisait le pendule comme outil de diagnostic. Devrait-on s’émerveiller ou être scandalisé ? A première vue il est évident que cela porte un certain discrédit à la profession.

Comment un ostéopathe pourrait-il expliquer avoir recours à un pendule pour faire son diagnostic ou un traitement ostéopathique ??? C’est absolument impensable! Invraisemblable ! inimaginable ! Honte à toi, Charlatan !!!

D’ailleurs quelle logique à utiliser un pendule ??? Comment peut on rationaliser l’utilisation d’un tel objet dans une profession qui se veut devenir une profession de santé ?

(suite…)

Votre ostéopathe vous arnaque-t-il ?

pickpocket7

Note de l’Admin : Après avoir initialement modifier cet article, j’ai finalement décidé de le censurer suite à une mise en demeure du président de l’AFC (Association Française de Chiropraxie) pour diffamation.

Il existe en effet des sujets qui sont particulièrement sensibles.

Dans son courrier M. Fleuriau reprochait le fait que cet article initialement intitulé “Votre ostéopathe ou votre chiropracteur vous arnaque-t-il ?” faisait d’une part l’amalgame entre l’ostéopathie et la chiropraxie et d’autre part que cet article était diffamatoire et portait atteinte à la considération et à l’honneur des chiropracteurs.

L’idée de l’article n’était pas de porter atteinte aux ostéopathes ni aux chiropracteurs, mais de prévenir le patient qu’il pourrait exister des thérapeutes qui sont plus intéressés à leur portefeuille qu’à leur santé. C’est dans cet esprit que cet article avait pris naissance, dans le but de protéger le patient de thérapeutes malintentionnés.

Mais comme le laisse entendre M. Fleuriau il aurait été diffamatoire de suggérer que ce qui était valable pour les ostéopathes le fut pour les chiropracteurs, aussi je prie M. Fleuriau et les ostéopathes de bien vouloir m’excuser d’avoir fait un tel amalgame. 

Je prie aussi les lecteurs de bien vouloir m’excuser d’avoir censuré cet article,

Mais rassurez-vous j’essaierai d’en écrire une version beaucoup plus pertinente très prochainement,

En vous remerciant de votre confiance,

Voici les nouveaux articles en question :

L’équation magique peu déontologique

Le subjectif ratio “bénéfice thérapeutique/coût” dans les thérapies non-conventionnées

 

(suite…)