Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Archive for the ‘Ostéopathie Structurelle’ Category

Effets secondaires en ostéopathie

serre side effectuCet article paraîtra pour certains déraisonnable et une exagération de la réelle fréquence des faits, mais il est essentiel pour une thérapie que l’on défend, de la représenter sous son jour potentiellement le plus sombre. Se cacher derrière des statistiques des plus fantasques afin d’offrir une image irréprochable ne font qu’une chose: discréditer l’Ostéopathie.

Ce qui est intéressant par ailleurs est qu’il ne faille pas prouver scientifiquement les effets secondaires d’une thérapie pour les énoncer par contre faire de même pour ses effets bénéfiques serait interdit. Si l’on reconnait les effets secondaires à l’ostéopathie, c’est que cette thérapie à au moins un certain effet (néfaste) sur le corps humain. Il devient alors plus délicat de lui refuser de potentiels effets bénéfiques. (suite…)

Le TGO ou Traitement Général Ostéopathique

Le TGO ou Traitement Général Ostéopathique (5% diagnostic, 95% traitement)

Le TGO est une approche maximaliste par excellence. Dans cette approche, l’ostéopathe traite le tout pour affecter la partie. Le TGO est une routine de mobilisation basée sur 10 principes:

  • routine
  • rythme
  • rotation
  • mobilité
  • motilité
  • Intégrité articulaire
  • coordination
  • corrélation
  • stabilisation
  • loi mécanique

Par cette approche l’ostéopathe va essayer de mobiliser tout le corps par des techniques articulaires spécifiques, globales et des techniques de pompage. Il commence par le pied, cheville, genou, hanche, bassin, lombaires, abdomen, côtes, thorax, épaules et cou. Toutes ces techniques sont exercées avec le patient sur le dos, sur le ventre ou encore sur le côté (et plus rarement assis). Toutes les structures sont ainsi mobilisées. Le TGO peut être agrémenté de techniques vertébrales spécifiques ou bien d’approche crânienne en fin de traitement.

A juste titre, les ostéopathes utilisant cette approche considèrent qu’elle est 50% diagnostic 50% traitement car les techniques sont constamment ajustées (direction, amplitude, force, vitesse) en fonction de la proprioception de la main de l’ostéopathe. Vrai mais discutable, car le diagnostic ne peut être rendu qu’en fin de traitement et que le TGO traite tout le corps.


Le TGO est une excellente approche pour les patients dont tout le corps est rigide-arthrosique, les patients plus agés, les personnes dont les syptômes sont reliés au surplus de poids.

Le TGO ou Traitement Général Ostéopathique (95% traitement, 5% diagnostic):

Mon approche ostéopathique (35% diagnostic, 65% traitement):

Les 3 Unités (60% diagnostic, 40% traitement):

La méthode Gilette (80% diagnostic, 20% traitement):

Le Lien Mécanique (95% de diagnostic et 5% de traitement):

Retour

La respiration, un point de vue ostéopathique

Combien de temps par jour prenez-vous le temps de bien respirer ? (une respiration abdominal, profonde et consciente)

View Results

Loading ... Loading ...

La respiration est essentielle pour pouvoir vivre. Le rythme respiratoire avoisinne les 12 cycles par minute.

Lors de l’inspiration le corps va capter de l’O2 et lors de l’expiration il va se débarasser de l’excès de CO2.

La respiration sert aussi à la régulation du pH, une hyperventilation va diminuer l’acidité en se débarassant du CO2 à l’inverse une baisse de la ventilation va augmenter l’acidité.

Mais l’utilité de la respiration ne s’arrête pas là, elle sert à communiquer par la voix, à sentir via l’odorat et le mouvement rythmique du diaphragme sert de pompe qui  masse les organes intra-abdominaux et favorise le retour veineux et lymphatique. (suite…)

Posture au bureau

(You can find an english translation of this article here)

imagehumour004squelette1Voici un véritable article anti-crise!

J’hésite encore à écrire cet article, car en le lisant vous allez éviter bien des douleurs et du coup éviter bien des séances chez votre ostéopathe.

L’utilisation intensive de l’ordinateur peut-être source d’inconforts et de douleurs musculo-squelettiques. On peut le comprendre, en restant 35h par semaine derrière un écran d’ordinateur, notre corps adopte la posture la plus favorable à cette tâche. La fonction affecte petit à petit la structure de notre corps (principe d’ostéopathie) et au bout de quelques années un mal de cou, d’épaule, ou de dos est assuré….
(suite…)

Les sciatalgies et les cruralgies

Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d’une irritation au niveau de la racine soit sur le trajet du nerf..

La cruralgie est une irritation du nerf fémoral (ou crural same same) dont les racines nerveuses sont L2L3L4. C’est un nerf moteur et sensitif

  • moteur: iliacus, psoas, pectineus, adductor longus, sartorius, quadriceps
  • sensitif: face antérieure de la cuisse, côté mediale arrête tibiale, dos et bord médial du pied ainsi que l’articulation du genou et hanche

La sciatalgie est une irritation du nerf sciatique dont les racines nerveuses sont L4L5S1S2. C’est aussi un nerf moteur et sensitif.

  • moteur: on va faire simple… tous les muscles postérieurs à la jambe
  • sensitif: on va faire simple encore une fois tout l’arrière de la jambe, la plante du pied et son côté latéral

Vue postérieur de la jambe, nerf sciatique

Vue postérieur de la jambe, nerf sciatique

Vue antérieure de la jambe, nerf fémoral

Vue antérieure de la jambe, nerf fémoral

(source bartleby.com)
(suite…)

L’arthrose

L’arthrose c’est l’usure d’une articulation. Elle survient généralement à partir de 50 ans et peu toucher n’importe quelle et plusieurs articulations à la fois.

Voici un bref descriptif du phénomène arthrosique:

Un stress mécanique répétitif sur une articulation va doucement éroder les cartilages qui la protègent. Une diminution de la capacité de glissement et d’absorption de ces cartilages va augmenter d’autant plus leur usure. Une fois ces cartilages altérés, les pressions sur les surfaces articulaires vont augmenter. Afin de limiter ces pressions, les articulations vont augmenter leur surface de contact. De petits “becs de perroquets” osseux (suite…)