Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Archive for the ‘Thinking outside the box’ Category

L’homéopathie : et si ça marchait autrement…

Note de l’Admin : J’ai longtemps tergiversé quant à mon point de vue sur les thérapies alternatives et notamment sur l’efficacité de l’homéopathie. Ces remises en questions peuvent être critiquables mais au moins il y a changement de points de vue alors que de nombreux promoteurs ou détracteurs de l’homéopathie sont incapables de faire preuve d’un minimum d’auto-critique vis à vis de leur position. J’ai été parfois extrêmement anti-homéopathique et il serait déraisonnable d’arriver à la conclusion que : “Tous les fans d’homéopathie ne sont que des personnes nageant en plein délire irrationnel”. De nombreuses personnes intelligentes ont recours à l’homéopathie et témoignent d’un bien fait. Bien qu’un témoignage est ce qu’il y a de moins important dans l’échelle des évidences scientifiques, est-il bien raisonnable de suggérer que toutes ces personnes se méprennent et ne soient en fait que victimes d’une illusion thérapeutique ? Car rappelons le, trop peu d’études semblent louer une efficacité à l’homéopathie.

Se pourrait-il alors que l’homéopathie ait effectivement des bienfaits mais qui ne sont pas exactement ceux qu’on pense qu’ils sont, car nous n’en avons pas compris la bonne explication théorique? La conséquence c’est que les designs des protocoles de recherche ne vont pas tester la véritable efficacité thérapeutique, et alors les résultats de ces expérimentations seront peu probants.

Et si on confondait causalité avec corrélation ? Et si l’homéopathie marchait autrement que ce que nous propose la version officielle…

(suite…)

Logiciel et base de données OS64 pour Mac OsX

Comment gérez-vous les dossiers de vos patients ? Êtes-vous satisfait de votre système ?

Trouvez-vous que les fiches que vous achetez ‘toutes faites’ sont idéales ?

Les classez-vous de manières alphabétiques ? Par référence ? Vous y retrouvez-vous ou vous avez abandonné depuis longtemps de trier les dossiers de vos patients ?

Serait-il temps de changer radicalement de système de gestion de dossiers ?

Avez-vous essayé une base de données informatique ? Peut-être doutez-vous de la simplicité ou de la fiabilité de ces logiciels d’ostéopathie ? ou tout simplement le coût vous semble prohibitif…

Ostéopathie-64 vous propose d’essayer une base de données faite par un ostéopathe pour les ostéopathes qui ont un Mac :

 

(suite…)

Régime 5:2 : votre ostéopathe a essayé


Note de l’admin: évoluant dans un monde où la responsabilité personnelle envers notre propre personne incombe aux autres, il vous est recommandé de consulter votre médecin pour qu’il vous “autorise” à suivre un tel régime 5:2. Cela est particulièrement vrai pour les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes, les hypotensifs, et toutes personnes ayant des troubles cardiaques, métaboliques, physiologiques, pathologiques, psychiatriques… L’admin ne pourrait être responsable de tout effet secondaire lié au recours d’un tel régime alimentaire ancestral et pratiqué sous différentes formes par des millions de personnes à travers le monde.

Au fur et à mesure des années ces kilos en trop ont la fâcheuse tendance à s’accumuler, et alors ce n’est plus 2 ou 3 kg qu’il faut perdre mais une bonne dizaine… Cette masse supplémentaire vous démotive à faire du sport, “se lever du canapé” devient une action pénible et “monter un escalier” devient une véritable corvée. Les articulations cliquent et claquent, et peuvent devenir sensibles. Diabète, hypertension et cholestérol sont aux aguets…

Face à cet IMC qui s’envole il n’y a pas 15000 solutions, il faut perdre du poids.

Existe-il un régime radical, simple, efficace, bon pour la santé et qui ne vous empêche pas de manger chez vos amis ou de déguster votre gâteau au chocolat préféré ?

Oui, le jeûne ou régime 5:2.

(suite…)

Orthoposturodontie : ne soyez pas une “fashion victim”


Admin: Après l’intervention d’un formateur en orthoposturodontie il est apparu important de rappeler que toutes les formations en orthoposturodontie ne se valent pas. Certaines sont plus sérieuses que d’autres. Mais certaines le sont moins…

Dans l’article suivant nous allons parler de certaines approches orthoposturodontiques  qui ont recours de manière abusive à des tests de type “kinésiologie appliquée” ou des “testings musculaires” pour évaluer un problème de mal-occlusion.

Ayant vu des patients suivis pour un traitement orthoposturodontique il est apparu évident que certains de ces patients auraient pu bénéficier d’une approche ostéopathique avant d’envisager  une telle approche thérapeutique. Car la conséquence peut-être de recevoir une prestation orthoposturodontique pour des troubles qui ne relèvent pas d’une mal-occlusion…
Nous allons voir comment un patient peut recevoir un traitement orthoposturodontique alors qu’il n’en aurait pas besoin,  lorsque la méthode de diagnostic est basée sur des tests de type “kinésiologie appliquée”.

“Les plus grands sportifs y ont recours pour améliorer leur force, souplesse et équilibre.”

Non, non, nous ne parlons pas du Power Balance, mais de l’orthoposturodontie.

Cette approche est d’ailleurs disponible pour le grand public chez tout dentiste qui s’est spécialisé en occlusion de l’ATM et posturologie. Autant vous le dire tout de suite, ça coûte plus que 35€. Pour un traitement la facture peut aller de 350€ à plus 5000€ pour les cas plus compliqués.

D’après les promoteurs de cette approche thérapeutique on peut corriger l’occlusion dentaire à l’aide d’une gouttière, une sorte de moulage que vous intercalez entre votre mâchoire supérieure et inférieure. De la podolo-posturologie de la mâchoire en quelque sorte (j’espère ne pas mettre mes pieds dans la bouche en utilisant cette comparaison).  Modifier la position de votre mâchoire modifie la position de votre tête et change du coup, du cou au coccyx, la mécanique vertébrale. Théoriquement cela permettrait d’éradiquer certaines douleurs et troubles chroniques (douleur cervicale, douleur dorsale, lombaire, problème de genoux, acouphène, névralgie faciale, mastication…).

Pourquoi pas?

Mais,

Cette approche pourrait-elle aussi faire des “fashion victims “?

L’orthoposturodontie

sous l’analyse d’Ostéopathie-64

[protected]
(suite…)

L’illusion de l’efficacité en ostéopathie (part 2): Les biais cognitifs

Note de l’admin: Cet article a été particulièrement difficile à écrire car il a fallu se concentrer ou “tunnéliser” sur un maximum de biais cognitifs qui tendent  à servir l’illusion d’une efficacité thérapeutique. En faisant cela on devient particulièrement sceptique vis à vis de sa propre approche ostéopathique; à tel point que l’ombre du charlatanisme semble nous suivre de très près.

Mais ceci est une fausse réalité. Une réalité qui ne tunnélise que les biais cognitifs qui dévalorisent l’efficacité réelle de l’ostéopathie.

Passer par ce tunnel pourrait ressembler à une sorte de rite initiatique vers une plus grande objectivité thérapeutique.

L’ostéopathie est une thérapie subjective. Bien quelle puisse parfois utiliser des examens complémentaires “objectifs” pour baser son diagnostic “médical”, le diagnostic ostéopathique quant à lui repose sur l’interprétation sensorielle subjective du thérapeute et le traitement est son expression sensorielle subjective.

Mais,

Nos biais cognitifs sont à l’œuvre afin de pervertir cette interprétation de la réalité. Nous créons alors notre ‘matrix’ ou si vous le préférez, nous élaborons notre propre représentation imaginaire de la réalité. Cette réalité qui nous montre raison, cette réalité qui montre notre ostéopathie particulièrement efficace.

Mais notre réalité est-elle réelle ?

(suite…)

L’illusion de l’efficacité en ostéopathie (Part 1): Placebo VS Mambo Jambo

Certains sceptiques hypocrites continuent de prétendre que l’ostéopathie n’est que du placebo.

Mais il serait tout aussi hypocrite de ne pas accepter que le placebo ait une part très importante dans l’efficacité thérapeutique de l’ostéopathie.

Ce placebo se mêle à nos biais cognitifs pour donner l’illusion d’une efficacité ostéopathique au patient et au thérapeute. Bien comprendre les mécanismes du placebo et comprendre en profondeur nos biais cognitifs nous permet d’être plus objectif envers notre approche thérapeutique. Il devient alors plus facile de savoir ce qui fonctionne réellement de ce qui relève de la “fantaisie thérapeutique“. On peut alors se donner les moyens d’améliorer son efficacité thérapeutique et réfléchir à 2 fois avant de dépenser son argent dans des formations continues chères et “fantaisistes”.

Le terme “fantaisie thérapeutique” désigne tout le mambo jambo qui gravite autour de certaines approches thérapeutiques. Toutes les thérapies en ont dans une proportion plus ou moins grande. Il s’agit de techniques ou d’explications qui ne sont pas scientifiquement démontrés et/ou qui non pas plus d’efficacité qu’un placebo similaire.

L’effet placebo est utile, et il faut impérativement s’en faire un allié thérapeutique contrairement à l’approche allopathique classique qui y voit souvent un adversaire contre lequel il faut mieux faire. De plus l’effet placebo étant un effet psychologique, il influence fortement le soma via des réflexes psycho-somatiques, l’une des expressions est l’effet idéo-moteur. Ignorer cette dimension du traitement peut saborder majestueusement l’efficacité thérapeutique de l’ostéopathe.

Ostéopathie-64 a déjà couvert plusieurs sujet sur le placebo. Il a notamment été conclu que l’effet nocebo était susceptible de pouvoir tuer ( voir article sur l’effet placebo), qu’une thérapie placebo était susceptible de pouvoir soigner là où une thérapie conventionnelle ne le pouvait pas (voir article effet placebo dans les thérapies alternatives) remettant en cause l’inutilité du charlatan… L’article qui suit est une sorte de remodelage de l’article effet placebo en ostéopathie en essayant de se focaliser sur les différences entre un placebo sain et une approche charlatanesque.


(suite…)