Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Différentes morphologies, différentes psychologies

Il existe plusieurs classification de morphologie, l’une d’entre elles à le mérite d’être particulièrement simple et explicite, celle de Sheldon. Sheldon a déterminer 3 principales morphologies qui sont caractérisées par la prédominence du développement de l’un des 3 types de tissus embryonnaire. Les cellules endoblastes sont celles qui participent au développement du tube digestif, les ectoblastes les cellules neurologiques, et les mesoblastes les cellules du système musculo-squelettique. Les 3 groupes formés sont les endomorphes (les bon-vivants), les ectomorphes (les intellos), les mésomorphes (ceux à gros biscoteaux). Biensûr les personnes types sont plutôt rares, généralement nous sommes plutôt un mélange des trois types avec une tendance pour l’une des 3 morphologies.

Les Mésomorphes:

Les Mésomorphes ont une morphologie qui a privilégié le système musculo-squelettique. Ce sont des gens musclés, aux os épais et qui possèdent beaucoup d’énergie. Leur centre d’intérets révolve autour d’activités physiques. Ce sont les gens de l’action. Leur caractère est agressif, dominant, compétitif, vigoureux. La nature les a doté d’un corps puissant, il n’est que naturel de voir le monde dans sa propre facilité et ainsi de le ramener au contact, au physique ou sa supériorité le rendra dominant.

Les Ectomorphes:

Le développement de l’ectomorphe a favorisé le système nerveux. Ils sont décrits comme longiligne, fin, faible et sensible physiquement. Ce sont des cérébrotoniques, et évolue dans leur monde imaginaire. La nature les ayant doté d’un physique plutôt frêle, ils ne peuvent pas rivaliser dans le monde physique des mésomorphes. Ils vont être en recule par rapport aux situations, être observateurs, introvertis, inhibés, et vont intellectualiser.

Les Endomorphes:

Chez les endomorphes c’est le tube digestif qui a de l’importance. Ce sont des bon-vivants, de nature joviale, qui aime le confort, la convivialité, la relaxation. Ils affectionnent la nourriture et les relations sociales. Leur tendance est à l’embonpoint, et possèdent des lèvres et lobes d’oreille charnus.

Biensûr ces descriptions ne sont pas à prendre au pied de la lettre et elles sont non limitatives. Elle représente une tendance qu’il est intéressant de comprendre, car au niveau ostéopathique vous pouvez l’imaginer, les approches de traitements sont vraiment différentes en fonction de la morphologie du patient.

différentes morphologies, différentes approches ostéopathiques

Retour vers psychologie des tissus

Tags: ,

4 Responses to “Différentes morphologies, différentes psychologies”

  1. juin 3rd, 2010 at 1:55

    La psychologie des tissus | osteopathie-64 says:

    […] Différentes morphologies, différentes psychologies […]

  2. février 17th, 2012 at 2:57

    Les douleurs musculo-squelettiques sont-elles contagieuses? says:

    […] nous rappelle aussi combien notre posture, qui influencera nos TMS, est fonction de notre caractère. Il peut-être enrichissant de se comprendre et de rechercher notre individualité en étudiant nos […]

  3. mai 31st, 2013 at 12:31

    Tous les articles d’ostéopathie-64 says:

    […] 28. Différentes morphologies, différentes psychologies […]

  4. juin 13th, 2013 at 5:02

    Plus d'informations says:

    Plus d’informations…

    Différentes morphologies, différentes psychologies…

Leave a Reply