Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Énergie ou influpsy ?

L’énergie positive de mon Power Balance ou de mon cristal/grigri/patte de lapin/signe de croix/pendule/boule de cristal/bouddha/porte bonheur …

On va parfois pouvoir acheter des objets aux vertus magiques, qui vont nous envoyer des énergies positives, typiquement des cristaux, bracelets magnétiques et autres grigris.

Avant d’envisager une énergie positive, ne pourrions-nous pas nous interroger sur l’Influpsy “positive” que l’on percevrait de ces objets ?

Par exemple : imaginez que vous portiez en poche une patte de lapin et que vous fassiez un petit exercice. Rappelez-vous d’un moment de votre vie ou vous vous sentiez en sécurité, en paix avec vous-même. Essayez de voir ce que vous voyiez, entendre ce que vous entendiez et ressentir ce que vous ressentiez et maintenant imaginez “charger” votre patte de lapin de cette émotion et mémoire en la regardant et en la tenant entre vos mains. Refaites encore cet exercice avec 2 ou 3 autres mémoires et émotions similaires. Une fois par semaine refaites cet exercice qui devrait se faire de plus en plus facilement et rapidement et notez le changement de votre état émotionnel avant/après cet exercice.
A présent lorsque vous serez dans une situation de stress, ressortez votre patte de lapin, regardez la et prenez le temps de prendre une grande inspiration/expiration. Vous devriez noter un changement radical de votre état émotionnel.

Cela n’a rien de magique ou n’a rien à voir avec de l’énergie positive, vous avez en fait créé un conditionnement ou un réflexe de Pavlov en associant un moment agréable de votre vie à la vue de votre grigri. Il n’y a rien d’irrationnel là dedans. Et ce n’est pas un objet qui a une “énergie positive“, car il n’aura probablement aucun effet sur quelqu’un d’autre que vous, car vous vous êtes programmé une influpsy “positive” qui vous est propre à la vue de cet objet.

Un petit mot sur ce sujet : bien que cette notion d’énergie soit farfelue, on ne peut pas pour autant renier les Influpsy. Et lorsqu’on commence à regarder les objets autour de soi, on se rend compte à quel point, ils sont puissants et nous influences à notre insu. Lorsque vous voyez une lettre des impôts ou de l’Urssaf et que cela vous plombe le moral pour la matinée, c’est en fait une influpsy ! Et lorsque vous vous mettez à chercher partout une montre ou un bijou familial que vous avez égaré, cette obsession est aussi due à une influpsy !

Une personne et son énergie


On dit qu’une personne est énergique ou a de l’énergie. Mais lorsqu’on utilise ce terme on sous-entend le fait qu’elle soit particulièrement active. Dans ce sens-ci on se rapproche de la définition scientifique, car cette personne va particulièrement se dépenser à faire du sport ou être très efficace au niveau du boulot, elle va transmettre plus d’énergie au sens propre du terme à son environnement que quelqu’un restant cloîtrée chez elle à regarder la télévision.

Mais il y a une autre utilisation de ce mot énergie pour qualifier quelqu’un : lorsque l’on dit que cette personne a de l’énergie positive  (ou négative). Autour d’une telle personne on se sent bien (mal), on se sent sûr de soi (peu confiant), on se sent grandi (soumis), il n’existerait plus de limite (on devient médisant), on positive (on négative).

Alors est-ce que c’est une énergie invisible, impalpable, une sorte d’éther qui vient nous envelopper ou qui nous fait rentrer en “résonance” ?

Il aurait été démontré que des personnes à tendance dépressive vont avoir plus de faciliter à se rappeler des moments de leur vie qui sont malheureux (négatifs) que des moments heureux (positifs) (voir ici par ex).

On pourrait aussi se dire qu’il en serait de même sur le langage et leur communication : au lieu de voir la possibilité, la réussite, l’innovation, elles vont voir l’impossibilité, l’échec, la routine.

Imaginez un instant que vous voulez vous entraîner pour un marathon et que vous êtes à côté de quelqu’un qui vous dise :
_Tu crois vraiment que tu vas y arriver ? C’est beaucoup non 40km ? ça doit être difficile, routinier, ennuyeux… ça sert à quoi ? T’imagines les ampoules que tu vas te faire ? Et toutes ses heures sacrifiées pour l’entraînement ou tu ne seras pas à côté de ta famille ?

ou bien un autre de vos amis qui vous dit :
_ C’est excellent comme challenge ! Comment vas-tu t’y prendre pour ton entraînement ? Tu imagines le bien que ça va te faire de faire un tel entraînement et la satisfaction d’une telle réussite ?

Lequel est plus positif ? Lequel décrieriez-vous comme dégageant une énergie positive ?

Au niveau de la posture elle sera souvent de paire avec l’attitude mental comme cela a été décrit dans l’article sur l’effet idéomoteur. Quelqu’un de positif ira vers l’expansion corporel (extension de la colonne, grand mouvement des bras) et une personne négative plutôt vers le repli sur soi…

Comment peut-on savoir si un objet ou une pièce a une bonne influence sur nous au niveau de ses influpsy ? La réponse serait dans la kinésiologie appliquée…

Tester l’influpsy avec la kinésiologie

En kinésiologie appliquée on teste la force musculaire (des bras par exemple) en fonction d’un certain stimulus. Il serait raisonnable de douter sur le fait que la kinésiologie appliquée ne teste pas véritablement l’influence de l’onde électro-magnétique d’un objet ou d’une substance sur notre corps (voir ici le point de vue de James Randi), par contre, quel outils redoutablement efficace pour tester si une influpsy nous est favorable ou non !


Au préalable demandez au cobaye de retirer tout percing, bagues, et autres choses. Il convient ensuite de calibrer cette personne. C’est à dire qu’il faut lui faire associer le fait qu’à une émotion positive ou quelque chose de bon pour elle, son muscle reste fort lors du test. Puis par la suite lui expliquer que si on teste quelque chose qui est néfaste ou mauvais pour elle alors son muscle sera “évidemment” faible. Entrainez la personne 2-3 fois avec des émotions/mémoires encore plus intenses en introduisant un langage suggestif.

Une fois que cela est fait vous avez “programmé” ou créé un réflexe pavlovien de type :

_si c’est bien => muscle reste fort
_si c’est mauvais => muscle devient faible

A présent si vous testez différents objets, vous allez tester ce qu’émotionnellement ou psychologiquement cet objet représente chez cette personne et non pas l’onde électro-magnétique ou l’énergie de cet objet !

Par exemple si vous voulez savoir si la vie de couple se passe bien alors testez la personne sans sa bague de mariage et ensuite testez la personne avec sa bague de mariage. Si la vie de couple se passe bien alors le muscle sera fort sinon le bras devrait tomber sous votre pression. C’est redoutable d’efficacité pour tester des influpsy.

On notera que la kinésiologie appliquée est tellement biaisable par la suggestion que l’on peut se demander si il est vraiment raisonnable que des thérapeutes puissent utiliser ce genre de test pour  effectuer un diagnostic d’allergie ou d’intolérance par exemple. (voir ici le paradoxe des faux-positifs en rapport avec la kinésiologie)

Dans la vidéo suivante James Randi démonte la kinésiologie et son emploi pour tester des cristaux. En effet dans la vidéo suivante on s’aperçoit que la personne a une faiblesse musculaire si elle sait quel cristal on utilise (Influpsy +ve) mais dés qu’elle ne sait plus lequel c’est, alors le test ne peut plus fonctionner !

Pages: 1 2 3 4 5

Tags: , , ,

Leave a Reply