Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

magnétiseur, Reiki, placebo info ou intox ?

auraQuand nous entendons parler de magnétiseurs faut-il crier au scandale et au charlatanisme? Cela est très tentant de le faire mais essayons cependant de comprendre ce phénomène avant de juger de manière hâtive et en se basant sur des idées préconçues.

L’article suivant est largement inspiré du livre de J.P. Barral Manual Thermal diagnosis.

Que l’on le veuille ou non le corps humain est chaud et émet de facto un rayonnement infrarouge. Ceci n’est pas une idée folklorique, c’est un fait.

Notre peau et notamment la paume de notre main est sensible à ces infrarouges. Si vous voyez un rayon de soleil chez vous, faites en l’expérience, placez votre main sous ce rayon et vous allez ressentir une sensation de chaleur. Même les yeux fermés vous allez rapidement ressentir etpouvoir délimiter ce rayon. Le rayonnement du soleil contient des infrarouges qui sont responsable de cette chaleur.
[protected]

Nous avons dit que notre corps émet des infrarouges et que la paume de la main est particulièrement sensible à la chaleur. Que se passe-t-il donc lorsque l’on place les 2 paumes l’une en face de l’autre pendant 20 à 30 secondes? l’air entre les 2 mains se réchauffe sous l’émissions des infrarouges des 2 paumes et elles se renvoient mutuellement des infrarouges. Rapidement certaines personnes vont décrire une sensation “de boule d’énergie” entre les 2 mains, mais restons “scientifique” et parlons d’élévation de température.

Certains thérapeutes dont certains ostéopathes vont utiliser ce principe comme outil de diagnostic.

Le diagnostic thermique manuel:

Imaginons qu’un patient souffre d’une entorse sur son genou droit à la suite d’un traumatisme. Une réponse inflammatoire va s’opérer. Ce phénomène est accompagné d’une vasodilatation locale des vaisseaux sanguins. L’afflux de sang est augmenté, et la température locale augmente de manière significative.

Que se passe-t-il si l’on passe sa main à une distance de 5 à 10 cm au-dessus de cet endroit? exact, la main va détecter une élévation de température et ce sans toucher directement le genou.

Le phénomène inverse va aussi se créer, si un endroit du corps a souffert de manière chronique, les tissus fibreux peu vascularisés vont se développer. La vascularisation tissulaire étant plus faible, la température locale chute. Que se passe-t-il lorsque la main survole l’endroit? Exact à nouveau, la main devrait alors détecter une baisse de température.

Ce n’est pas forcément facile et cela requiert un certain entraînement, mais il est possible de repérer à distance (!) les zones hypo et hyperactives du corps humain en utilisant le diagnostic thermique manuel.

J.P. Barral aurait réussit à objectiver que la paume de la (sa) main peut sentir des écarts de l’ordre de 0,1°C, à ce seuil par contre il n’est pas possible de dire si plus chaud ou plus froid, la main ressent juste une différence de température.

La “Calibration Thermique

Certains “thérapeutes” certifient pouvoir palper l'”aura” de leur patient, de détecter des excès ou des fuites énergétiques et ressente leur main être repoussée ou attirée par le “magnétisme” du corps du patient. Sans vouloir polémiquer peut-on exprimer ce phénomène de manière plus rationnelle ?

1. Supposons que le thérapeute “calibre” la température ressentie dans le creux de sa main à 32°C (valeur arbitraire) et ce en plaçant sa paume à 10cm du corps du patient (voir schéma A)

2. Si la main survole une zone hyperactive/hyperthermique, la chaleur ressentie dans la paume de la main va augmenter. Afin de rester calibré sur la température 32°C le thérapeute va devoir écarter sa main du corps du patient de manière réflexe. Il est fort probable que ce mécanisme réflexe de calibration thermique puisse être ressenti comme “une force invisible qui repousse la main” ! (voir schéma B)

3. Le mécanisme inverse est tout aussi explicable. Si la main survole une zone hypoactive/hypothermique, la température ressentie par la main va diminuer. Pour rester calibrer à 32°C la main va devoir se rapprocher du corps du patient. Et étrangement la main paraît être aspirée/attirée par le corps du patient, on peut alors décrire une sensation de “vide énergétique“. (Schéma C)

Ce mécanisme réflexe de calibration thermique pourrait ainsi expliquer la sensation de certains thérapeutes qui expriment la sensation de pouvoir palper l’aura de leur patient et de ressentir ces “trous énergétiques” tout comme les “noeuds énergétiques”

Infrarouge ou électromagnétisme ?

A ma récente surprise j’ai découvert que l’infrarouge est un rayonnement électromagnétique. Maintenant le terme thermothérapeute ou infrarougiseur sonne définitivement moins bien que magnétiseur

Une thérapeutique plausible/possible ou simple placebo ?

Donc si l’on considère qu’il y a une capacité de “diagnostic thermique“, qu’en est-il du traitement ?

Ici, je vais être volontairement provocateur, mais il existe déjà des magnétiseurs remboursés par la sécurité social ! Certains masseurs-kinésithérapeutes utilisent en effet des lampes à infrarouge pour réchauffer des muscles contractés de leurs patients par exemple.

Revenons en à notre magnétiseur ou Reiki-thérapeute. Lors du diagnostic thermique d’une zone hypothermique si la main reste au même endroit pendant un moment le patient devrait naturellement ressentir de la chaleur et donc sa peau se réchauffer. Il y a donc un effet local certain et évident. Maintenant est-il suffisamment important pour être thérapeutique? Là réside la question.

Une partie de la réponse résiderait peut-être dans les liens de dermalgies réflexes. En effet certains nerfs cutanés ont des liens avec des viscères. Lorsque qu’un organe dysfonctionne ce nerf cutané qui innerve la peau et le tissus adipeux sous-jacent va changer de texture pour devenir plus rigide. Est-ce que la stimulation thermique de ce même nerf puisse avoir un effet réciproque sur l’organe ?

Il a récemment été prouver que des caresses sur la peau du visage pouvaient diminuer le risque d’AVC (sciences et vie n°1116 septembre 2010 page 36). Il est recommandé de caresser le ventre d’un bébé dans le sens horaire pour faciliter le transit car cela stimulerait cette dermalgie réflexe. Qu’en est-il si cette stimulation se fait au niveau thermique avec la main à 2 cm de distance du ventre ?

Parfois pendant un traitement ostéopathique on peut ressentir le corps du patient se “renfermer” même lors d’utilisation de techniques pour tant dites douces (crânio-sacrée, fasciale, A/P). Cela est souvent indicateur d’un attachement émotionnel puissant à ces tensions. Est-ce que la stimulation thermique sans contact permettrait de lever ce genre de blocage ?

Les passes de Mesmer, hypnose et traitement de l’imaginaire…

Mesmer (1734-1815) est à l’origine de ce que l’on appelle le “magnétisme animal” et très certainement du développement du magnétisme. Mesmer pratiquait des passes dites “passes de Mesmer” ou “passes mesmériennes”. De nos jours certains hypnotistes utilisent les passes de Mesmer pour hypnotiser leurs patients. En fait le lien semble tellement étroit avec l’hypnose que en anglais un synonyme de “to hypnotize” est “to mesmerize” !

Si ces passes permettent d’hypnotiser le patient quel est l’intérêt ?

L’hypnose permet travailler avec l’imaginaire du patient. On le rend plus suggestible, et par conséquent ses facultés critiques sont diminuées, le rendant plus susceptible aux suggestions: “vous n’avez plus mal, vous vous sentez mieux, tout est parti…”
Le travail sur l’imaginaire peut être très utile et est en fait l’explication de l’effet placebo. Ces passes permettraient d’exorciser le trouble du patient en travaillant donc sur sa relation imaginaire qu’il a avec son trouble.

La suggestion s’avère être efficace pour des troubles telles que des douleurs, brûlures, verrues, eczéma, phobie…

Voir article sur la thérapie placebo

Une fausse interprétation de sa proprioception

1. Il faut reconnaître que ce genre de palpation thermique/magnétique fait appel à une grande sensibilité. C’est à dire que le thérapeute va devoir être hypersensible aux sensations perçues par sa main. L’un des problèmes est que cette sensation peut-être polluée par l’étirement du nerf médian:

Si vous placez votre main devant vous et que vous faites une dorsi-flexion avec les doigts tendus et le coude en extension, vous allez étirer le nerf médian. En étirant ce nerf médian vous allez le stimuler et cela va  faussez les sensations sensitives émanant de votre main. L’étirement de ce nerf va varier en fonction de votre respiration et de la position spatiale de votre bras, coude, poignet et tête. Et étrangement les sensations perçues par cet étirement ressemblent  à une “variation du champs magnétique“…

Bien que certaines personnes se disent aptes à vraiment ressentir le champs magnétique autour de leur patient, combien se font-elles  bernées par cette variation d’étirement du nerf médian ?

2. Un autre phénomène qui entre en jeu est celui de l’auto-suggestion. Si vous tenez votre main devant vous il est très facile de s’inventer des sensations car en vous concentrant sur les sensations de votre main vous augmenter le “signal” et donc le “bruit”. Cela rejoint le “EVP” pour enregistrer les voix des fantômes. En augmentant le bruit de l’enregistrement, toute sorte de son peut être interprété et interprétable donnant lieu a des impressions de voix de fantômes. Ce même principe peut-être appliqué à la “palpation magnétique“. Voici le témoignage d’un thérapeute qui croit en un effet du Power Balance car les trous énergétiques qu’il arrive à palper disparaissent avec le bracelet. Sachant que le bracelet n’est rien d’autre qu’un placebo, je vous laisse en tirer vos propres conclusions…

Conclusion

Alors info ou intox?

Il est évident que l’on puisse détecter des variations de chaleur à distance. L’entraînement à cette détection ne pourra que rendre le thérapeute plus apte et plus sensible à cette variation de chaleur, mais jusqu’à quel point ?

Le phénomène du calibrage thermique pourrait expliquer la sensation des magnétiseurs qui ressentent un “vide ou un trop plein énergétique” faisant bouger leur main.

Sur le nombre important de gens qui prétendent pouvoir palper ces “couches énergétiques“, il en existe nécessairement qui se trompe sur leur sensation et cela à cause de 2 phénomènes: les tensions sur le nerf médian et leur propre subjectivité sur le bruit occasionné par l’écoute trop attentive de leur palpation.

A tout effet thérapeutique il convient à retirer l’effet placebo pour avoir un effet objectif de cette approche. Le magnétisme fait-il mieux qu’un magnétisme placebo ? peu probable.

Cependant  il faut bien rappeler que  l’effet placebo peut soigner là où une thérapie plus conventionnelle ne le peut pas forcément (voir ici)…

Alors est-ce que ce genre de petite stimulation qui permettrait au patient d’être plus à l’écoute de son corps et de s’écouter différemment, de s’autoriser à être à l’écoute d’émotions refoulées ne lui permettrait-il pas de changer de référentiel psycho-corporel? D’avoir un nouveau point de vu ou un problème devient une solution, et une douleur, une sensation anodine ? Ne serait-ce qu’une simple manière de travailler sur l’imaginaire du patient ?[/protected]

Tags: ,

2 Responses to “magnétiseur, Reiki, placebo info ou intox ?”

  1. septembre 5th, 2010 at 4:02

    flomo says:

    L’analyse est très intéressante… mais je reste convaincu que le placebo domine énormément dans ce type de soins et dans les deux sens : le patient y croit, et le magnétiseur y croit aussi.
    Il faudrait une hyper sensibilité (aux deux) pour que diagnostic et traitements fonctionnent – à mon humble avis, l’effet “conviction” est le plus efficace (et si ça marche, tant mieux pour patients et thérapeutes !)

  2. février 18th, 2013 at 3:27

    Alex says:

    Bonjour,
    Merci pour cet article très détaillé. Je me rends compte qu’il existe encore plein de choses à découvrir !
    Néanmoins, même si l’effet placebo, ou plutôt la pensée positive, joue un rôle, je n’écarterais pas d’emblée une réelle action physique sur le patient, lorsqu’un magnétiseur impose les mains. Les rebouteux ont existé depuis des années, et l’Allemagne, par exemple, a reconnu le magnétisme comme une spécialité (au même titre que l’ostéopathie en France). Dans tous les cas, l’important est que les personnes en souffrance aillent mieux, non ? Sans, bien entendu, les mettre en danger en arrêtant leur traitement, en les manipulant ou autre ! Il y a des escrocs partout !

Leave a Reply