Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Quand ostéopathie-64 défie James Randi

An english version of this article is available here

James Randi est un “magicien” qui depuis plus de 30 ans se bat contre les pseudo-sciences et phénomène paranormaux. Ne pouvant pas prouver qu’un phénomène paranormal n’existe pas il a décidé d’offrir 1 000 000$ (initialement 10 000$) à toute personne qui arrive à lui prouver un phénomène paranormal.

Pour cela il a créé la “James Randi Educational Fundation“.

Depuis 30 ans de nombreux “médiums”, “voyants”, “télépathes”, “télékinépathes” (…) ont essayé de relever le défi mais pas une seule personne n’a réussi à remporter ce prix !

Voici un intéressant challenge pour Ostéopathie-64

James Randi, Merci !

Tout d’abord il se doit de remercier James Randi pour avoir été l’instigateur d’un tel projet. Des milliards de personnes à travers le monde croient en des phénomènes paranormaux ou en des phénomènes particulièrement irrationnels et des millions de personnes utilisent ces croyances pour se faire de l’argent sur leur crédulité.  Ces croyances irrationnelles induisent de mauvais raisonnements,  donnent de faussent solutions et de faux espoirs, sont responsables de la mort d’individus, et sont une perte colossale de temps et de ressource intellectuelle pour l’humanité. (Preuve en est le temps que je prends à écrire cet article et vous à le lire !)

Comme nous l’avons dit en introduction il est très difficile de prouver l’inexistence d’un phénomène alors qu’il est très facile de prétendre à l’existence d’un phénomène sans pouvoir être contredit. Par exemple: “il existe un ballon de rugby qui flotte dans notre système solaire ailleurs que sur la Terre”. Cela peut paraître incongru, mais tant que l’on a pas ratissé tout le système solaire il est impossible de prouver cette affirmation fausse. C’est pourtant bien ce type de raisonnement qui est à l’origine des religions, des mouvements sectaires, de nombreux autres croyances irrationnels. Le dicton “l’inexistence de la preuve n’est pas la preuve de l’inexistence” est souvent utilisé par ces défenseurs du paranormal pour défendre leur point de vue.

Offrir un tel prix (la coquète somme de 1000000$) semble donc être une manière efficace de motiver toute personne ayant une capacité paranormale à se faire connaître auprès du JREF pour prouver son don extra-ordinaire. Personne n’ayant gagné ce prix les 30 dernières années, il semblerait alors que personne, possédant des capacités paranormales, n’ait :

  • de motivation pécuniaire particulière,
  • jamais entendu parlé du 1 000 000$ challenge,
  • une capacité paranormale

Ou

  • soit que le jury du JREF n’ait pas accepté de reconnaître ce phénomène comme phénomène paranormal
  • soit que le jury du JREF est fortement biaisé et qu’il n’a pas voulu reconnaître que le sujet ait passé le test de manière convaincante (alors qu’il l’aurait)

Bien sûr, considérer que le JREF est fortement biaisé reste l’argument numéro 1 des défenseurs des phénomènes paranormaux. Le second argument est celui qui consiste à argumenter que son “don” est paranormal alors qu’il ne l’est

Paranormal ou Périnormal ?

Sur le site “linternaute” nous pouvons lire:

paranormal, adjectif
Féminin ale. Pluriel aux.
Sens  Se dit des phénomènes hypothétiques, hors de la normalité, que la science actuelle ne pourrait expliquer. Anglais paranormal

Sur Wikipedia:

Le paranormal est un terme utilisé pour qualifier un ensemble de phénomènes dont les causes ou mécanismes ne sont apparemment pas explicables par des lois scientifiques établies. Le préfixe « para » désignant quelque chose qui est à côté de la norme, la norme étant ici le consensus scientifique d’une époque. Un phénomène est qualifié de paranormal lorsqu’il ne peut (encore) être expliqué par les lois naturelles connues, laissant ainsi le champ libre à de nouvelles recherches empiriques[1], à des interprétations, à des suppositions et à l’imaginaire.

Bien que ces 2 définitions soient assez similaires, on pourrait faire une distinction entre un phénomène paranormal et un phénomène “péri-normal” (terme inventé (?) par Dr. R. Dawkins). Nous considérerions dans ce cas là un phénomène paranormal comme étant une chose qui relève du fantasme, de l’impossibilité absolue, ou encore une transgression qui n’est possible que dans notre imaginaire. Quant au “péri-normal” ce serait un phénomène qui n’est pas encore prouvé au moment présent mais qui le sera dans le futur.

Mais si nous retenons la définition du mot paranormal c’est bien quelque chose qui n’est pas expliqué pour le moment par la science. Aussi si vous arrivez à faire quelque chose qui n’a pas été démontré par la science, votre “don” peut-être considéré comme paranormal.

Dans la vidéo suivante nous verrons Dr Richard Dawkins discuter du 1000000$ challenge avec James Randi et de la possibilité que ce challenge puisse être remporté par un phénomène “péri-normal” (voir 4min50s):

Le challenge d’Ostéopathie-64

Dans les articles d’ostéopathie-64 vous avez pu apercevoir une


nouvelle théorie qui émergeait, celle de l’effet idéomoteur en ostéopathie. Voir les articles sur le mouvement crânien et l’explication par l’effet idéomoteur, l’effet idéomoteur: une clef de voûte en ostéopathie, les ostéopathes possèdent-ils le don de psychométrie ?

Si cette théorie est exacte alors dans ce cas là il se pourrait bien que l’état émotionnel du patient ait un effet idéomoteur et que cet effet idéomoteur augmente le tonus musculaire de certains muscles du corps. Si il est exact que l’ostéopathe puisse ressentir cette élévation de tonus musculaire par des techniques crâniennes et fasciales alors il est possible qu’il puisse ressentir l’effet idéomoteur de certaines émotions d’un patient et du coup puisse déterminer l’état émotionnel du patient par la simple palpation.

Le challenge d’ostéopathie-64 fut donc le suivant:

Il est possible par la palpation de différencier chez un individu au moins 2 états émotionnels différents (notamment colère et sérénité ), les yeux bandés. Les techniques employées seront des techniques crâniennes et fasciales.

cobayes entre 20 et 35 ans, sans trauma ou troubles physiques, ou psychiques particuliers

Pourquoi ce challenge peut-il être considéré comme un phénomène paranormal?

En aucun l’auteur ne revendique pouvoir être le seul à faire cela, tout ostéopathe et toute personne possédant une certaine sensibilité palpatoire peut y arriver.

  1. Les techniques utilisées pour ce challenge (techniques crâniennes et fasciales) sont des techniques considérées inefficaces aux yeux de la science et l’utilisation de ces techniques est même jugé charlatanesque. En France l’académie nationale de médecine a fait pression pour qu’elles soient retirées du cursus ostéopathique. D’ailleurs même sur le site du JREF (James Randi Educational Fundation) on peut lire :

“There is no scientific support for major elements of the underlying model, there is little scientific evidence to support the therapy, and research methods that could conclusively evaluate the therapy’s effectiveness have not been applied.” voir cette page-ci.

2. Il n’a jamais été prouvé scientifiquement que par la palpation il soit possible de ressentir l’état émotionnel de quelqu’un d’autre

On pourrait croire que différencier 2 états émotionnels est une chose aisée, mais le prouver de manière significative (plus de 16 fois sur 20 par exemple) n’est pas forcément si facile que ça. Le fait que vous soyez stressé, que le sujet soit stressé (divorce, décès récent, perte de son boulot…), que 2 de vos sujets soient  psychopathe ou sociopathe et donc incapable de ressentir une émotion, qu’ils aient eu un un trauma passé violent non mentionné, sont autant de facteurs qui peuvent induire votre jugement en erreur et réduisent fortement vos chances de bien différencier ces 2 états émotionnels.

C’est pour cela que même si il était possible de ressentir et différencier plus d’états émotionnels différents, rien que d’en différencier 2 est déjà un bon challenge.

Cette capacité si elle existe serait plus un phénomène “péri-normal” et nous ne pouvons que tendre vers l’idée de Dr R. Dawkins. Cette capacité suit une suite logique de phénomènes qui serait explicable scientifiquement mais qui ne le sont pas actuellement. Mais comme cette définition n’existe pas dans le dictionnaire nous devons alors classer ce phénomène comme “paranormal“.

Quel serait une idée de protocole pour pouvoir prouver ce “claim”?

  1. Tout d’abord les “cobayes” doivent être relativement jeunes (20-35ans), en effet en étant jeune ils ont une meilleure qualité musculaire dont il est plus évident de différencier un état musculaire au repos et un état hypertonique. Chez des sujets plus agés, un stress chronique ou un travail physique chronique peuvent “fibroser” leur muscles et diminuer ce Δ contractibilité, rendant la “lecture” fasciale plus difficile.
  2. Ces sujets ne doivent pas avoir eu de traumas physiques, émotionnels, pathologiques importants, ni de stress chronique important. Ces différents facteurs peuvent créer des tensions musculo-squelettiques qui peuvent brouiller la clarté de la “lecture” fasciale.
  3. Il ne faudrait pas qu’ils soient psychopathes car ils seraient dans ce cas là dans l’incapacité de ressentir une émotion!
  4. Un nombre de 20 sujets serait idéal, et pour que le “claim” soit validé il faudrait deviner correctement au moins 16 états émotionnels sur 20.
  5. Pour le thérapeute il faut qu’il puisse ressentir ou non un changement Δ d’état fascial ou non. Il faut donc au préalable que le thérapeute teste les patients (cobayes) lorsqu’ils sont détendus.
  6. Les cobayes tirent à pile ou face l’émotion qu’ils vont devoir simuler (colère ou sérénité/calme)
  7. Après un “bip” les cobayes doivent imaginer différentes situations où ils ressentent cette émotion (conflit avec quelqu’un/sur la plage au soleil) pendant une minute de manière la plus intensément possible sans le montrer  physiquement évidemment. Un hypnothérapeute peut être demandé de conduire cet état pour guider le cobaye.
  8. Le thérapeute les yeux bandés prend 30secondes (le cobaye continuant à imaginer son état émotionnel) en utilisant des techniques crâniennes ou fasciales pour deviner l’état émotionnel imaginé.

À quoi peut-il bien servir ce pseudo-don ?

ce n’est quand même pas aussi utile que la télépathie ou télékinésie !

Les implications et possibles implications de ce phénomènepéri-normal” sont en fait très importantes.

Tout d’abord cela montrerait que le corps humain est particulièrement subtil et qu’il a des capacités “péri-normales” encore insoupçonnées sans devoir aller jusqu’à la télékinésie, ou télépathie.

Cela pourrait être une nouvelle explication plus rationnelle pour l’ostéopathie crânienne. Cette explication permet d’ouvrir vers un nouvel horizon de recherche. En effet si jusqu’à présent les recherches en ostéopathie crânienne n’étaient pas fructueuses c’est peut-être que l’on cherchait pas au bon endroit !

Qu’en est-il de la motilité viscérale et fasciale sont-elles elles aussi une illusion palpatoire de l’ostéopathe et dues à l’effet idéomoteur?

Si le thérapeute peut ressentir 2 états émotionnels diamétralement opposés, peut-il en ressentir par la palpation d’avantage ? 3, 4 5 ? Peut-il arriver à dater ces émotions ?

Si le thérapeute arrive à relâcher les tensions musculaires dues à une émotion forte, cela influe-il sur la psychologie du patient ? La thérapie devient-elle somato-psychologique ?

Peut-il y avoir communication idéomotrice ? Le thérapeute par la palpation peut-il arriver à décrire la personnalité du patient ?

Le niveau de tonus musculaire de certains groupes musculaire influe-t-il sur la psychologie d’un individu ?

Toutes ces questions seront à se poser si la théorie de l’effet idéomoteur en ostéopathie s’avère être vérifiée.


Où en est l’application de Ostéopathie-64 au JREF ?

L’application a été envoyée le 14 décembre 2011. Cette enveloppe recommandée contenait une lettre de description du “claim” en anglais signée par un délégué de Mme le Maire d’Urrugne, une lettre explicative du “claim“, une lettre de recommandation d’un Docteur-chercheur et un CV.

Le 30 Janvier 2012 le JREF a envoyé le mail suivant:

“Dear Pierre de Lasteyrie du Saillant,

Thank you for applying for The James Randi Educational Foundation’s Million Dollar Challenge. Your application has been received and is under review. It will take approximately two to three weeks for the JREF to process your application at which time we will inform you as to whether your application meets all requirements and if we can proceed.

Sincerely,

James Randi Educational Foundation

Depuis plus de nouvelles, malgré l’envoi de 2 mails pour demander si le dossier était accepté ou refusé.

Certains détracteurs de James Randi disent que le JREF refuse les challenges qui seraient trop risqués pour leur 1000000$

Effectivement est-il dans l’intérêt du JREF de perdre 1 000 000$ ?

Mais ne soyons pas de nature conspirationniste, le JREF est très occupé à traiter de nombreux dossiers et à organiser des séminaires pour le développement de l’esprit critique et le refus du paranormal ce qui est pour le bien de l’humanité.

Cependant ne laissons-pas ce “claim” tomber dans les oubliettes, c’est la raison pour laquelle ostéopathie-64 lance cette petite vidéo humoristique afin de rappeler à James Randi et au JREF qu’ils doivent une réponse au “claim” d’Ostéopathie-64.

Si vous soutenez la cause d’ostéopathie-64 cliquez sur “j’aime de facebook” et/ou sur la vidéo,

Merci de votre soutien,

One Response to “Quand ostéopathie-64 défie James Randi”

  1. mai 31st, 2013 at 12:32

    Tous les articles d’ostéopathie-64 says:

    […] 63. Quand Ostéopathie-64 défie James Randi et son 1 000 000$ challenge […]

Leave a Reply