Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Posts Tagged ‘bénéfice thérapeutique’

Le subjectif ratio “bénéfice thérapeutique/coût” dans les thérapies non-conventionnées

Dans un précédent article nous avions abordé le sujet délicat de l’arnaque du thérapeute envers son patient. Ce thème est suffisamment sensible pour que le président d’une association de thérapeutes s’en soit offusqué et ait envoyé une mise en demeure à l’admin pour diffamation. D’où l’auto-censure de l’admin et la refonte de cet article qui je l’espère sera plus pertinent et d’autant plus impertinent !

Il est vrai que d’une manière générale on ne devrait pas faire d’amalgame entre les différentes thérapies. Elles sont toutes différentes, elles n’ont pas forcément la même philosophie, la même efficacité, n’ont pas la même approche protocolaire pour un symptôme donné et n’ont pas forcément le même champ thérapeutique.

Cependant toutes les thérapies non-conventionnées ont un point commun : c’est que contrairement aux thérapies conventionnées elles n’ont pas le luxe d’avoir une vache à lait qui s’appelle “Sécu”. Ceci fait que le patient devient en même temps client car il paie de sa propre poche directement le thérapeute.

De ce simple fait naît un ratio qui met sous pression le thérapeute non-conventionné : c’est le ratio “bénéfice thérapeutique/coût” qui doit satisfaire le patient, sinon ce dernier ne reviendra pas et ne recommandera pas ce thérapeute à qui que ce soit.

Comme les notions de “bénéfice thérapeutique” et de “coût” sont particulièrement subjectives, le thérapeute non-conventionné peut alors facilement tomber dans des biais cognitifs lui faisant voir inconsciemment (ou non) son propre intérêt financier avant l’intérêt bénéfique de son patient et lycée de Versailles.

Chers patients sachez reconnaître certains comportements de vos thérapeutes qui sont alors parfois borderline et même on peut le dire, parfois carrément overline.

Cet article s’applique évidemment à l’ostéopathie, mais il est évident qu’un grand nombre d’approches non-conventionnées soient aussi concernées.

 

(suite…)