Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Posts Tagged ‘IMC’

Régime 5:2 : votre ostéopathe a essayé


Note de l’admin: évoluant dans un monde où la responsabilité personnelle envers notre propre personne incombe aux autres, il vous est recommandé de consulter votre médecin pour qu’il vous “autorise” à suivre un tel régime 5:2. Cela est particulièrement vrai pour les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes, les hypotensifs, et toutes personnes ayant des troubles cardiaques, métaboliques, physiologiques, pathologiques, psychiatriques… L’admin ne pourrait être responsable de tout effet secondaire lié au recours d’un tel régime alimentaire ancestral et pratiqué sous différentes formes par des millions de personnes à travers le monde.

Au fur et à mesure des années ces kilos en trop ont la fâcheuse tendance à s’accumuler, et alors ce n’est plus 2 ou 3 kg qu’il faut perdre mais une bonne dizaine… Cette masse supplémentaire vous démotive à faire du sport, “se lever du canapé” devient une action pénible et “monter un escalier” devient une véritable corvée. Les articulations cliquent et claquent, et peuvent devenir sensibles. Diabète, hypertension et cholestérol sont aux aguets…

Face à cet IMC qui s’envole il n’y a pas 15000 solutions, il faut perdre du poids.

Existe-il un régime radical, simple, efficace, bon pour la santé et qui ne vous empêche pas de manger chez vos amis ou de déguster votre gâteau au chocolat préféré ?

Oui, le jeûne ou régime 5:2.

(suite…)

Le paradoxe de l’Indice de Masse Corporelle ou IMC

Merci à Olivier pour avoir planté l’idée d’un tel article

bmi-comparison

A l’heure des bonnes résolutions de nouvelle année, une résolution récurrente est celle de la perte de poids. Mais combien de kg faut-il perdre ? Vers quel poids faut-il tendre? Pas forcément évident de le savoir et une formule mathématique semble en avoir la réponse. Cette formule est l’Indice de Masse Corporelle ou IMC ou encore l’Index de Quetelet.

Cette formule d’IMC fait la Une depuis quelques années. Pourtant elle ne date pas d’hier, en effet Adolphe Quetelet l’avait développé entre 1830 et 1850 !

Pourquoi cette formule est en fait doublement paradoxale…

(suite…)