Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Posts Tagged ‘lésion ostéopathique’

Mal de cou, cervicalgie: approche par l’ostéopathie

Monsters Inc movie image Pixar (2)

Le mal de cou est un trouble très intéressant ostéopathiquement parlant, bien que peu agréable pour le patient. En fait nous devrions remercier les décrets de 2007 règlementant l’ostéopathie (interdisant notamment les Manipulation Cervicales, MC sans autorisation médicale ) pour nous avoir offert l’opportunité d’approfondir d’autant plus notre compréhension ostéopathique de la cervicalgie.
Les plus puristes d’entre nous diront qu’il n’était pas nécessaire d’interdire les MC pour améliorer notre ostéopathie, il n’empêche que pour nombre d’entre nous cela nous a forcé à approfondir notre approche thérapeutique afin d’essayer de soulager une cervicalgie sans avoir recours à une MC.

(suite…)

Les douleurs musculo-squelettiques sont-elles contagieuses ?

cubiclesdéfinition:

contagieux adj. contagieux, contagieuse

1. Qui se transmet par contagion; qui produit une contagion: La grippe est contagieuse. Virus contagieux.
2. Qui se communique facilement: Le rire et la peur sont contagieux.
quelques synonymes:
épidémique, transmissible, communicatif, communicable

Le terme “contagieux” n’est pas réservé spécifiquement à un virus ou une bactérie. Une idée, un bâillement ou un rire peuvent aussi être contagieux.

Qu’en est-il des douleurs musculo-squelettiques de type fonctionnel (non pathologique)? Pourraient-elles être contagieuses ? Ces symptômes musculo-squelettiques peuvent-ils être épidémiques, transmissibles, communicatifs et communicables ?
(suite…)

Comparaison entre techniques ostéopathiques et techniques psychologiques

En ostéopathie nous traitons les restrictions tissulaires. L’équivalent psychologique serait des blocages psychologiques ou des conflits. L’ostéopathe vise à ramener une mobilité corporelle, le psychologue vise lui à ramener une mobilité psychologique.

Pour l’ostéopathe ce qui est important avant tout c’est que votre corps fasse preuve d’adaptabilité mécanique, pour le psychologue c’est que votre cerveau fasse preuve d’adaptabilité neuronale.

Ainsi quand il y a restriction tissulaire on dira que le tissus est bloqué dans un schéma tissulaire A. Le but d’une technique ostéopathique est de changer ce schéma tissulaire vers B; ce nouveau schéma est une position où le tissus est relâché, plus détendu ou son adaptabilité est restaurée. Le même parallélisme peut être fait au niveau psychologique.

Passons maintenant au crible les différentes techniques ostéopathiques et essayons de comprendre de quelle manière elles tentent de convaincre les tissus de ce changement: (suite…)

La mémoire tissulaire

Y a-t-il une mémoire tissulaire ?

Certains disent qu’il n’y a qu’une seule mémoire et celle-ci se trouve au niveau du cerveau, et d’autres disent qu’il existe une mémoire au niveau cellulaire tissulaire.

3 types de mémoires semblent pourtant imprégner nos tissus, la mémoire structurelle, la mémoire émotionnelle et la mémoire effective.

La mémoire structurelle:

Cette mémoire est une mémoire locale. Ce n’est évidemment pas une mémoire comme nous l’entendons, souvenir d’une plage paradisiaque, ou d’un premier amour, mais c’est une mémoire qui affecte directement la fonction du tissus: sa proprioception (son interprétation d’une stimulation) ainsi que son travail (sa capacité à s’exprimer). (suite…)

La lésion ostéopathique ou dysfonction somatique

EN BREF…

Qu’est ce qu’une “lésion ostéopathique“?

“C’est ce que l’ostéopathe traite!” dira un élève.

La lésion ostéopathique a été remplacée récemment par  le terme “dysfonction somatique“. Le terme lésion n’ayant pas le même sens en ostéopathie et en médecine, et par soucis de communication avec d’autres thérapeutes il serait mal venu de garder le nom de “lésion ostéopathique“.

D’après la définition du GOsC (registre des ostéopathes en GB) une dysfonction somatique est “une mauvaise fonction ou une fonction altérée d’éléments reliés au systèmes musculo-squelettique (squelette, articulation, muscle et fascia) et reliés aux systèmes vasculaires, lymphatiques et nerveux.”

En cabinet nous avons tendance à appeler ces dysfonctions des “restrictions“, des “hypomobilités” ou encore des “densités” car à travers nos tests ce sont ces restrictions de mobilité que nous recherchons et que nous pouvons traiter. (suite…)

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne?

(You can find an english translation of this article here)
Il serait une erreur de parler d’ostéopathie crânienne, viscérale ou structurelle, car l’ostéopathie est une thérapie holistique et ne pourrait être subdivisée en différentes approches.


Certains ostéopathes considèrent que seule l’ostéopathie structurelle existe, car l’approche viscérale et crânienne est structurelle.

Ceci étant, certains ostéopathes ne travaillent que sur le système musculo-squelettique, d’autres que sur le crânien, d’autres encore que sur les systèmes viscéral-crânien… Serait-il possible que des ostéopathes ayant une approche limitée de l’ostéopathie puissent étre gênés par une telle division car elle exposerait leur champs limité d’expertise? par exemple: un ostéopathe qui ne pratique que des manipulations musculo-squelettiques préfèrera ne pas parler d’ostéopathie viscérale ou crânienne car cela prouverait son approche limitée de l’ostéopathie.

Ceci étant en cabinet ces 3 approches sont tout de même bien différentes, mêmes si elles sont interconnectées les unes aux autres. Les structures travaillées sont différentes, le niveau de proprioception est différent, les techniques sont différentes, en bref nous pouvons au moins décrire 3 grands sous-groupes d’approche ostéopathique et peut-être même plus.

Toutes ces approches sont intriquées les unes aux autres, elles sont inter-reliées. “Le corps est un tout” disait A.T.Still.

Le but pour un ostéopathe est de tester mécaniquement toutes ces structures, d’arriver à comprendre leurs interactions et réussir à hiérarchiser leur importance. Le traitement visera à mobiliser les hypomobilités et réharmoniser ces structures les unes par rapport aux autres.