Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Posts Tagged ‘lombalgie’

La malédiction du canapé

sofa_0023_200_jpg

Qu’il est indispensable, qu’il est confortable, qu’il est agréable…

Et pourtant le canapé est l’ennemi de votre dos. Il fait véritablement partie de ces facteurs environnementaux qui contribuent à fragiliser votre dos et qui entrave grandement à l’efficacité d’un traitement ostéopathique. Cela serait trop réducteur bien sûr que de parler que du canapé sans mentionner une pauvre assise au  bureau,  dans sa voiture, ou la lecture dans son lit douillet…
(suite…)

Les discopathies ou hernies discales

Les discopathies sont fréquentes et en plus d’être douloureuses elles peuvent être très invalidantes.

Elles sont plus fréquentes au niveau des lombaires basses et atteignent contre toute attente plutôt l’homme jeune entre 20 et 40 ans.

Le mécanisme de la protrusion discale:

Lors d’efforts répétés intégrants du poids à soulever et de la flexion lombaire, le noyau aqueux au centre du disque intervertébral à tendance à se postérioriser. Il crée alors une fissuration à travers la partie fibreuse du disque. Ce qui est salvateur c’est que seul le pourtour du disque est innervé. Donc jusqu’à présent les dégâts causés ne sont pas douloureux.

Lorsque le pourtour du disque se fissure, (suite…)

L’arthrose

L’arthrose c’est l’usure d’une articulation. Elle survient généralement à partir de 50 ans et peu toucher n’importe quelle et plusieurs articulations à la fois.

Voici un bref descriptif du phénomène arthrosique:

Un stress mécanique répétitif sur une articulation va doucement éroder les cartilages qui la protègent. Une diminution de la capacité de glissement et d’absorption de ces cartilages va augmenter d’autant plus leur usure. Une fois ces cartilages altérés, les pressions sur les surfaces articulaires vont augmenter. Afin de limiter ces pressions, les articulations vont augmenter leur surface de contact. De petits “becs de perroquets” osseux (suite…)

Mal de dos, lumbago et ostéopathie

signification mal de dos(You can find an english translation of this article here)

Les maux de dos peuvent avoir des causes diverses et la plupart du temps être sans danger même si très douloureux ou très invalidants.

Néanmoins dans certains cas l’hospitalisation immédiate est nécessaire. Cet article a un but d’information et ne saurait se substituer à un diagnostic fait par un professionnel.

Le mal de dos est très fréquent. Il est dit que 80% de la population souffrira d’un problème de dos au moins une fois dans sa vie.

Le mal de dos coûte cher à la société: souvent un patient qui en souffre va se voir faire offrir un bilan radiologique, une IRM ou un scanner, des anti-inflammatoires, des consultations avec des spécialistes. Si le mal de dos est invalidant, des jours de travail vont être perdus. Lors d’atteintes sévères dûes à l’arthrose ou à d’autres types de pathologies, l’opération est nécessaire, et cela se rajoute à la facture…


D’après le professeur Valat, rhumatologue, cela représente un coût annuel d’ 1,5 milliard d’€ pour la France, ainsi que 3 600 000 journées de travail perdues.

En Belgique il a été établi que le mal de dos coûte 1,6 milliard d’€/an.

En Angleterre le coût du mal de dos à la NHS (sécurité sociale) est estimé à 1 milliard de £ par an et coûte en productivité (journée de travail perdues) près de 20 milliards de £.

Nous pouvons différencier 2 types de mal de dos, la lumbago et la dorsalgie.

La lombalgie touche les lombaires (bas du dos) et la dorsalgie atteint les thoraciques (milieu et haut du dos). Ces douleurs peuvent être accompagnées de douleurs nerveuses et données des sciatiques ou des cruralgies par exemple.

Par soucis de clareté nous allons essentiellement parler de la lumbago.

Petit rappel anatomique:

L’importance de la mobilité du bassin:

L’importance des courbes de la colonne vertébrale:

L’influence de la dysfonction somatique:

L’arthrose:

Les hernies discales:

Les irritations nerveuses (sciatique & cruralgie):

Exemple de différentes causes de lumbago d’un point de vue ostéopathique:

Que peut faire mon ostéopathe pour ma lombalgie ?


  1. Tout d’abord votre ostéopathe va élaborer un diagnostic pour comprendre votre symptôme. Cela va permettre de savoir si il peut vous traiter ou non et si il est nécessaire d’avoir besoin d’examen complémentaire pour votre lumbago. Dans ce dernier cas il vous réfèrera vers un autre thérapeute (médecin, hôpital, kinésithérapeute…)
  2. Ensuite votre ostéopathe va élaborer un diagnostic ostéopathique. Ce diagnostic va lui permettre d’identifier les causes qui ont prédisposé l’apparition de votre lumbago ou bien d’identifier des chaînes lésionnelles qui perturbent de manière importante votre mécanique corporelle.
  3. Après vous avoir exposé le déroulement du traitement l’ostéopathe va mobiliser les différentes structures identifiées comme hypomobiles. Différentes techniques seront adaptées selon votre âge, votre morphologie et vos besoins.
  4. A la fin du traitement et en fonction des changements observés, votre ostéopathe pourra vous donner un pronostic sur votre amélioration. De ce pronostic découlera le nombre nécessaire de traitements pour améliorer de manière significative votre problème. Des conseils de postures ou des exercices seront aussi donnés au cas par cas.