Osteopathie-64

Ostéopathie structurelle, viscérale et crânienne

Flower

Posts Tagged ‘musculo-squelettique’

Les douleurs musculo-squelettiques sont-elles contagieuses ?

cubiclesdéfinition:

contagieux adj. contagieux, contagieuse

1. Qui se transmet par contagion; qui produit une contagion: La grippe est contagieuse. Virus contagieux.
2. Qui se communique facilement: Le rire et la peur sont contagieux.
quelques synonymes:
épidémique, transmissible, communicatif, communicable

Le terme “contagieux” n’est pas réservé spécifiquement à un virus ou une bactérie. Une idée, un bâillement ou un rire peuvent aussi être contagieux.

Qu’en est-il des douleurs musculo-squelettiques de type fonctionnel (non pathologique)? Pourraient-elles être contagieuses ? Ces symptômes musculo-squelettiques peuvent-ils être épidémiques, transmissibles, communicatifs et communicables ?
(suite…)

iPhone ou AïePhone ?

944_30_Cerebro-X-Men-Origins-Wolverine-Gadgets-and-WeaponsLe téléphone portable nous a donné accès à la communication instantanée et à distance: une sorte de télépathie.
L’iPhone nous donne accès à l’intelligence et à la mémoire collective (musique, photo, Internet, google, youtube, wikipedia, facebook, tweeter…). Le Professeur Xavier des Xmen est dorénavant un “has been”.

Mais cette ressource illimitée de connaissances transforme et maintient beaucoup d’entre nous dans cette catégorie des demi-savants. Tout le monde sait tout, tout le monde se croit expert.

« Le monde juge bien des choses, car il est dans l’ignorance naturelle, qui est le vrai siège de l’homme. Les sciences ont deux extrémités qui se touchent. La première est la pure ignorance naturelle où se trouvent tous les hommes en naissant. L’autre extrémité est celle où arrivent les grandes âmes, qui, ayant parcouru tout ce que les hommes peuvent savoir, trouvent qu’ils ne savent rien, et se rencontrent en cette même ignorance d’où ils étaient partis ; mais c’est une ignorance savante qui se connaît. Ceux d’entre deux, qui sont sortis de l’ignorance naturelle, et n’ont pu arriver à l’autre, ont quelque teinture de cette science suffisante, et font les entendus. Ceux-là troublent le monde, et jugent mal de tout. Le peuple et les habiles composent le train du monde ; ceux-là le méprisent et sont méprisés. Ils jugent mal de toutes choses, et le monde en juge bien. » Pascal.
(suite…)

Durée d’un traitement ostéopathique

img_sablier

Combien de temps dure une consultation chez votre ostéopathe?

View Results

Loading ... Loading ...

Les séances d’ostéopathie peuvent varier dans leur durée, mais généralement elles durent entre 20 et 60 min. Un chiropracteur New-zélandais m’a dit voir 12 patients par heure, nous ne faisons définitivement pas le même métier…

La longueur du traitement est un des leviers principal pour augmenter de manière significative le revenu de l’ostéopathe. En effet en diminuant de 60 min à 30 min, un ostéopathe peut augmenter jusqu’à 100% ses revenus bruts. La pression du revenu peut donc vite influencer l’ostéopathe à diminuer la durée de ses traitements. Il n’est pas rare d’entendre des ostéopathes prôner l’importance et l’efficacité de traitements courts, serait-ce une manière de soulager leur conscience ? (suite…)

Les 3 Unités

Les 3 Unités (60% diagnostic, 40% traitement):

Le principe des 3 Unités est de diviser le corps en 3 parties:

  1. Unité 1: les lombaires, le bassin et les membres inférieurs
  2. Unité 2: les cervicales et le membre supérieur
  3. Unité 3: le Thorax, les Thoraciques, les côtes et hautes lombaires

Des tests spécifiques existent sur chaque unité et l’intérêt est de trouver les plus lésions ostéopathiques les plus importantes de chaque unité. Les lésions les plus importantes seront inchangées en fonction des positions. Une fois les plus grosses lésions analysées, l’ostéopathe va les traiter en utilisant les techniques de son choix.

L’approche des 3 Unités est intéressante et permet de relever les grosses restrictions musculo-squelettiques mais ne teste pas spécifiquement les membres. Cette approche peut-être agrémentée d’une approche viscérale et crânienne

Le TGO ou Traitement Général Ostéopathique (95% traitement, 5% diagnostic):

Mon approche ostéopathique (35% diagnostic, 65% traitement):

Les 3 Unités (60% diagnostic, 40% traitement):

La méthode Gilette (80% diagnostic, 20% traitement):

Le Lien Mécanique (95% de diagnostic et 5% de traitement):

Retour

Ostéopathie structurelle

Cette approche vise essentiellement le système musculo-squelettique, les vertèbres, les articulations, les muscles, les ligaments. Le but étant de ramener de la mobilité aux structures qui n’en n’ont plus.

De nombreuses techniques existent, de la simple inhinbition musculaire, aux techniques neuromusculaires (technique de massage tres profonde) en passant par les points gachettes. Une fois le muscle relâché, on peut l’étirer ou bien utiliser le MET (muscle energy technique, une sorte de PNF avec 30% de force de résistance). Au niveau des articulations des techniques dites de mobilisation peuvent être utilisées tels que le TGO (traitement général ostéopathique), ou encore des techniques articulaires plus specifiques comme les HVT et LVT (High/Low velocity thrust) qui sont les fameuses techniques qui font “craquer”. Dans certains cas les HVT et LVT sont à eviter, il existe des techniques dites plus douces ou indirectes: les techniques de strain/counterstrain ou les techniques fonctionnelles en sont des exemples.

Comme vous pouvez vous en apercevoir les techniques sont nombreuses et peuvent être appliquées à tout endroit sur le corps. Seulement voilà, certaines douleurs même si ressenties par le système musculo-squelettique peuvent avoir une autre origine, viscérale en est un exemple.